Noémie Pottiez, portrait d’une passionnée

Noémie Pottiez est une graphiste qui travaille depuis 2012 en tant que directrice artistique indépendante. Elle collabore avec des agences et des clients tels que les Galeries Lafayette, la RATP, Bourjois, Diageo, BeIN Sports… Elle s’est spécialisée dans les domaines de l’illustration, de l’édition et du packaging. Curieuse de tout, elle se passionne pour la calligraphie et la typographie, qu’elle utilise avec bonheur dans ses créations…

Noémie Pottiez
Noémie Pottiez

Noémie débute par une formation en communication à Lyon, et dans ce cadre, suit un cours élémentaire de graphisme sur les logiciels Photoshop, Indesign et Illustrator. D’emblée, cette discipline la captive. Elle passe beaucoup de temps sur les tutoriels pour enrichir ses connaissances techniques tout en continuant son parcours dans la communication. Rapidement, Noémie est rattrapée par sa passion naissante du graphisme.

Direction New York

Elle décide de franchir le pas, et, par là même occasion, l’Atlantique : direction New York pour intégrer la Shillington School et suivre une formation centrée sur la pratique et la mise en situation professionnelle, comme dans une agence.
Cette immersion intensive de quelques mois dans une ville qui foisonne de créativité est un révélateur.
Toutefois, cette formation se déroule principalement sur ordinateur. Le rendu informatique, très « propre », très flatteur, mais parfois trompeur (notamment pour la justesse des formes), peut de cette façon masquer certaines lacunes.

Noémie, qui à suivi, plus jeune, des cours de dessin et d’histoire de l’art, grâce auxquels elle développe une incontestable sensibilité artistique, mais aussi le goût de la création manuelle, estime qu’il lui est nécessaire de revenir à des pratiques fondamentales : « Quand on arrive à exprimer une idée par le dessin, cela devient beaucoup plus facile. Le dessin est essentiel », affirme-t-elle.

Elle porte un intérêt tout particulier à la typographie (partie intégrante du graphisme), dessine des lettrages, mais constate qu’il lui manque des connaissances pour s’exprimer pleinement dans ce domaine. En effet, la mise en forme d’une idée, d’un concept, nécessite de la réflexion en amont du projet, mais aussi, pour sa réalisation, d’une parfaite maîtrise artistique et technique.

 

Calligraphie

Pour pallier cette lacune, elle s’initie à la calligraphie, seule, à l’aide de manuels et de vidéos. Le manque de conseils et de critiques sur son apprentissage l’incite à suivre des cours. De cette façon, elle élargit sa palette de connaissances, ce qui lui permet de mener à bien des projets calligraphiques et typographiques. Cela regroupe plusieurs compétences : calligraphie, stabilisation du signe (technique qui consiste à redessiner, interpréter et parfaire une calligraphie), puis en dernière étape, la numérisation informatique.

Au début, en calligraphie, Noémie est séduite par l’Anglaise. Ensuite, c’est la Gothique qui l’inspire, puis, peu à peu, découvre l’ensemble des écritures latines. C’est le plus souvent dans son appartement parisien qu’elle passe de longues heures à travailler : « La calligraphie nécessite de la persévérance. Lorsque je fais une composition, je trouve la trame, l’esprit, puis je la refais plusieurs fois. C’est difficile d’être juste du premier coup ».

Influences

Parmi les graphistes qui l’ont influencé, il y a Jessica Hische et ses fameuses illustrations à base de lettres : « J’aime son côté un peu rétro, un peu joueur, très punchy (sic). Elle dessine au crayon, puis elle numérise et retravaille sur Illustrator »… À tel point que Noémie n’hésite pas à traverser l’Atlantique (décidément, c’est une habitude !) : direction San Francisco pour une visite-surprise à la typographe américaine qui, éberluée, lui ouvre les portes de son atelier pour un entretien à bâtons rompus.

Cela en dit long sur la détermination et la passion de Noémie. Elle se rend régulièrement aux Rencontres de Lure, en Provence, haut lieu depuis plus de 60 ans d’échanges et de conférences autour de la typographie, de la calligraphie et du graphisme. Elle adore aller dans les musées, voir des expositions et s’intéresse à l’histoire de l’art.
Mais pour elle, être graphiste-typographe-calligraphe c’est avant tout un état d’esprit : « C’est faire partie d’une communauté universelle avec un langage visuel en commun ».

 

LIENS NOÉMIE POTTIEZ

Site internet de Noémie Pottiez

Behance

Flickr

Instagram

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    barro ousmane (mardi, 30 août 2016 15:56)

    bonjour madame la directrice
    je me nomme Barro OUSMANE
    contact: 00225 55528032/02328480
    je suis de nationalité burkinabé mais je réside actuellement en côte d'Ivoire
    Après avoir tenu le poste de responsable de sérigraphie et calligraphie au sein de l’Entreprise Burkina Faso, je souhaite aujourd'hui donner un nouvel élan à ma carrière professionnelle et recherche un poste de responsable de sérigraphie et calligraphie charger de traitement des maquette et de tirage sur les différentes gadget au sein de votre entreprise.
    Responsable de sérigraphie et calligraphie depuis plus de 10 ans au sein d'une l’Entreprise orientée marketing opérationnel, j'ai été amené à travailler sur des projets appartenant à des domaines aussi variés. La sérigraphie, la calligraphie, la création des logos et des cartes diverses. Ma parfaite connaissance de la chaîne de production me permet d'apporter un conseil aussi bien sur la création que sur la réalisation des projets qui me sont confiés.
    Doté d'un esprit entreprenant et organisé qui s'associe parfaitement à la création et au suivi de projet, ma qualité première est d'être polyvalente. Je serai heureux de vous rencontrer pour mieux détailler vos attentes et l'intérêt d'une collaboration.
    Dans l'attente d'une réponse positive de votre part, je vous prie d'agréer Madame la Directrice, l'expression de mes sincères salutations.