Brause vs Speedball

Nous vous proposons ce comparer, dans cet article, deux plumes incontournables utilisées dans la calligraphie latine : la plume Bandzug de 2,5 mm de Brause et la plume C3 de la série C de Speedball.

Elles seront comparées suivant ces critères :
• la finesse
• la souplesse
• la précision
• les types d’écriture préconisés
puis elle seront utilisées avec de l’encre, de l’aquarelle et de la gouache afin de comparer leurs effets et leur potentiel avec ces différents médiums.

ENCRE / AQUARELLE / GOUACHE : renvoyer à des articles dédiés ?

 

C'EST PARTI !

La plume Bandzug de la marque Brause

Histoire de la marque

L’entreprise Brause et Compagnie est fondée en 1850 en Allemagne par Carl Bergfeld, Friedrich-Wilhelm et Carl, les frères Brause. Elle est à l’origine spécialisée dans la fabrication d’aiguilles. En 1895, la production s’élargit aux plumes et aux roues de vélo. Grâce à leurs 125 ans d’expérience dans la fabrication de plumes et profitant d’une implantation dans la région de la Ruhr, un des plus important bassin de sidérurgie d’Europe, Brause nous garantie des plumes d'un acier de qualité. Réputées pour leur précision et leur résistance, celles-ci sont d’excellents outils pour la calligraphie.

Caractéristiques techniques

La gamme de plumes Bandzug se compose de 9 plumes de différentes largeurs : 0,5 - 0,75 - 1 - 1,5 – 2 - 2,5 – 3 – 4 - 5 mm.

Gamme des plumes Bandzug de la marque Brause
Gamme des plumes Bandzug de la marque Brause

Elle sont en acier puis recouvertes d'un vernis afin de leur procurer une protection contre la corrosion et ainsi leur conférer une meilleure longévité.

Un réservoir amovible est positionné sur le dessus de la plume.

Au centre de la plume se trouve une fente qui permet à l’encre de s'écouler.

Le bec de la plume est biseauté afin de faciliter l’écriture.

Anatomie de la plume Bandzug
Anatomie de la plume Bandzug

Test avec la plume Bandzug 2,5 mm

KARINE

Les tests ont été réalisés avec une plume de 2 mm sur du papier lisse de bonne facture (bloc Rhodia à quadrillage de 5mm). L’écriture qui a été utilisée est une chancellerie classique. Différentes encres ont été utilisées : encre LMDLC, encre Herbin, aquarelle liquide Hydrus Dr Ph Martin’s, Aquarelle liquide Radiant Dr Ph Martin’s, Aquarelle liquide Colorex de Pebeo, du brou de Noix, de la gouache spéciale Calligraphie de chez Schmincke.

 

SERGE

MÉDIUMS

Les tests ont été réalisés avec une plume de 2 mm sur du papier lisse de bonne facture (bloc Rhodia à quadrillage de 5mm).

ENCRES NON GOMMÉES: Herbin, Colorex de Pebeo, Radiant Dr Ph Martin’s, Waterman, Winsor & Newton, Ecoline, Comptoir des écritures

ENCRE GOMMÉE : LMDLC

AQUARELLE : Winsor & Newton, Schmincke, aquarelle liquide Hydrus Dr Ph Martin’s, Daniel Smith, Rembrandt, Sennelier

GOUACHE : Linel, Schmincke, Winsor & Newton, Sennelier, Daler Rowney, Royal Talens

BROU DE NOIX : Liberon, Laverdure

CÉLINE

FINESSE : Excellente finesse de la plume permettant d’obtenir des déliés très fins et précis
SOUPLESSE : Peu souple, elle est très pratique lorsqu’on débute la calligraphie. On peut appuyer très fort dessus sans l’abîmer. Son manque de souplesse permet également de mieux apprendre à maîtriser la gestuelle de chaque lettre
PRÉCISION : Très précise car peu souple
TYPES D’ÉCRITURE RECOMMANDÉES : la Caroline, la Chancellerie, la Ronde, la Coulée, la Bâtarde Italienne et l’ensemble des écritures gothiques car la précision est de rigueur pour ces dernières.

 

KARINE

Les déliés : suivant le médium utilisé les déliés sont plus ou moins fins, même si on constate que ceux-ci sont majoritairement fins. La plume est souple et est très solide. Elle est idéale pour la ronde, chancellerie et elle donne de beaux résultats en gothique. Sa solidité, sa résistance et sa souplesse en font l’alliée idéale des débutants en calligraphie.

D’ailleurs nous la recommandons pour débuter dans nos cours.

UTILISATION À L’ENCRE : Les pleins et les déliés sont très bien marqués.
L’encre a une bonne fluidité ce qui permet d’écrire facilement. Toutefois elle a tendance à couler trop rapidement et par conséquent les déliés sont plus épais qu'avec l’aquarelle et la gouache.
UTILISATION À L’AQUARELLE : Les pleins et les déliés sont très précis. On obtient des déliés d'une grande finesse. La fluidité est parfaite pour la calligraphie.

UTILISATION À LA GOUACHE : Les pleins et les déliés sont bien marqués. Les déliés sont fins. Un fois trouvé le bon équilibre entre la gouache et l’eau, c'est un très bon médium pour la calligraphie.

UTILISATION AU BROU DE NOIX :

Pour

  • Elle est idéale pour apprendre les bases de certaines écritures comme la Caroline, la Chancellerie ou encore les différentes écritures gothiques car elle n’est pas souple et permet de vraiment maîtriser son geste.
  • Elle est très précise et permet d’obtenir des déliés très fins, ce qui est très utile lorsqu’on écrit petit comme par exemple avec une plume d’1 mm.
  • Elle est très solide et permet de s’utiliser très longtemps sans devoir en changer

 

Contre

  • Étant donné qu’elle est très dure, elle ne permet pas de faire de belles et légères volutes pour orner certaines écritures, comme la Chancellerie par exemple.
  • En fonction des préférences de chacun, elle peut être trop dur et peut entraîner des douleurs dans l’avant-bras lorsqu’on n’a pas l’habitude d’écrire longtemps avec (mais dans tous les cas, l’apprentissage de la calligraphie latine fait mal à l’avant-bras et à la main)

 


Avis objectif du testeur

 

Plume très souple elle peut parfois être difficile à manier par un débutant. C’est une plume idéale pour la gothique, notamment en grand format.

Sur les papier fibreux ou texturés c’est une plume plus difficile à maîtriser car du fait du bec composé de 3 lames celles-ci ont tendance à plus accrocher les fibres du papier.

Suivant les médiums utilisés les déliés ont tendance à s’épaissir. Elle n’est pas recommandée pour les personnes ayant la main lourde car c’est une plume qui permet de varier l’épaisseur du trait grâce, encore une fois, à son bec composé de 3 lames.

 

Où les trouver

A la base, elle n’est conçu que pour les droitiers et n’existe pas pour les gauchers. Cependant elle peut être facilement transformée. Prenez une plume pour droitier de la largeur que vous souhaitez, poncez le bout de la plume avec un papier à grain très fin, afin de recréer le biseau du côté opposé (créer Vidéo dédiée)

Pour les moins téméraires, vous pouvez trouver des plumes déjà préparées pour être utilisées par des gauchers sur les sites suivants :

lecalligraphe.com
comptoirdesécritures.com
hiéroglyphes.com

 

PRIX

Le Calligraphe : 1,95€ à l’unité et 17,50€ toute la gamme

Le Comptoir des Écritures : 1,65€ à l’unité et 14,50€ toute la gamme Beaux Arts : 1,60€ à l’unité

Creastore : 1,79€ à l’unité

Sennelier : 1,96€ à l’unité

La plume série C de Speedball

Histoire de la marque

Speedball est une entreprise américaine de fabrication d’articles de papeterie et d’art. Initialement fondée en 1899 par C. Howard Hunt, sous le nom de «C. Howard Hunt Pen Company», l’entreprise fabriquait du matériel d’art et notamment des stylos.Deux calligraphes, Ross F. George et William H. Gordon mettent au point et brevettent, en 1913, une nouvelle plume avec réservoir, la série A. Ils la surnomment «Speedball» car elle permet d’écrire plus rapidement que les autres plumes. En 1918, l’entreprise Hunt Pen Company débute la production de la série C, la plume à bord large la plus populaire à l’heure actuelle. Le nom Speedball est devenu synonyme de qualité.

Caractéristiques techniques

Les plumes Speedball Série C existe avec une largeur de :

soit visuel avec l’ensemble des différentes plumes

soit une liste avec les différentes épaisseurs de traits (C6 : 0,5mm/C5 : 1mm/C4 : 1,5mm/C3 : 2mm/C2 : 3mm/C1 : 3,5mm/C0 : 5mm)

Elles sont en ? (acier avec un vernis anti corrosion).

Un réservoir fixe est positionné sur le dessus de la plume.

La plume est divisée en trois parties par deux fentes ce qui lui permet d’être très souple.

Gamme des plumes Speedball série C (pour droitiers)
Gamme des plumes Speedball série C (pour droitiers)

Elle sont en acier puis recouvertes d'un vernis afin de leur procurer une protection contre la corrosion et ainsi leur conférer une meilleure longévité.

Un réservoir fixe est positionné sur le dessus de la plume.

Au centre de la plume se trouve deux fentes qui permettent à l’encre de s'écouler.

Ces deux fentes donnent également à la plume une grande souplesse.

Le bec de la plume est biseauté afin de faciliter l’écriture.

Test avec la plume Speedball C3

Les tests ont été réalisés avec une plume de 2 mm sur du papier lisse de bonne facture (bloc Rhodia à quadrillage de 5mm). L’écriture qui a été utilisée est une chancellerie classique. Différentes encres ont été utilisées : encre LMDLC, aquarelle liquide Hydrus Dr Ph Martin’s, Aquarelle liquide Radiant Dr Ph Martin’s, Aquarelle liquide Colorex de Pebeo, du brou de Noix, de la gouache spéciale Calligraphie de chez Schmincke.

Test réalisé avec la plume Speedball C3
Test réalisé avec la plume Speedball C3

FINESSE : Bonne finesse de la plume mais globalement les déliés sont moins fins qu’avec d’autres plumes.

SOUPLESSE : Très souple, elle permet de faire des gestes très amples et est surtout appréciée pour le tracé de volutes. Elle n’est pas forcément conseillée pour les débutants qui ont tendance à beaucoup appuyer sur la plume.

PRÉCISION : Bonne précision lorsqu’on s’habitue à sa souplesse. Cependant il existe d’autres plumes plus précises

TYPES D’ECRITURES RECOMMANDÉES : la Capitale Romaine, la Caroline, la Chancellerie, l’Onciale, la Semi-Onciale Irlandaise et l’ensemble des écritures gothiques.

Test d'encre avec Speedball C3
Test d'encre avec Speedball C3

UTILISATION À L’ENCRE : Les pleins et les déliés sont bien marqués.

L’encre a une bonne fluidité ce qui permet d’écrire facilement. Cependant les déliés sont moins fins qu’avec la plume Brause

UTILISATION À L’AQUARELLE : Les pleins et les déliés sont très fins.

UTILISATION À LA GOUACHE : Les pleins et les déliés sont bien marqués.

Pour

  • Lorsqu’on a acquis les bases de la Chancellerie par exemple, elle est idéale pour allonger les hastes et les hampes et pour orner vos compositions de volutes.
  • Elle a une bonne précision et est très utile pour écrire des lettres de différentes tailles. Cependant, sa précision sera moins bonne pour les écritures de petites tailles
  • Elle est très solide et permet de s’utiliser très longtemps sans devoir en changer

Contre

  • Elle manque de précision
  • Elle n’est pas forcément idéale pour les débutants qui doivent bien comprendre la construction des lettres avant de pouvoir exprimer toute leur créativité.

 


Avis objectif du testeur

Plume très souple elle peut parfois être difficile à manier par un débutant. C’est une plume idéale pour la gothique, notamment en grand format.

Sur les papier fibreux ou texturés c’est une plume plus difficile à maîtriser car du fait du bec composé de 3 lames celles-ci ont tendance à plus accrocher les fibres du papier.

Suivant les médiums utilisés les déliés ont tendance à s’épaissir. Elle n’est pas recommandée pour les personnes ayant la main lourde car c’est une plume qui permet de varier l’épaisseur du trait grâce, encore une fois, à son bec composé de 3 lames.

Comparaison (tableau Karine)